Depiedencap Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   ProfilProfil   S’enregistrerS’enregistrer 
   ConnexionConnexion 
 Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés 



 De pied en cap, le forum des passionnés... 
Bienvenue sur notre forum, Invité Okay
De l'indépendance des influenceurs français
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> Bavardages -> Le Comptoir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
luckyCharlie
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2016
Messages: 71

MessagePosté le: 05/12/2018 17:23:35    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Bon je lance encore un sujet polémique sur les "digital influenceurs" français et leur accointance avec les marques.
Je lance pêle mêle tout ce qui me dérange:

pour commencer l'augmentation du nombre de nouvelles marques lancées. Elles se ressemblent toutes, même quand elle n'ont pas le même mannequin (voir l'autre fil de discussion). Avec "Paname" ou "bleu" dans le nom: bleu de chauffe, bleu de Paname, Beaubleu, etc. je vous laisse chercher ceux avec Paname.
Au début de mon aventure modesque, je me faisais un plaisir d'acheter français, avec un circuit court et tout le discours qui va avec parce que c'était peu courant.
Maintenant, j'avoue que j'en fiche.
Et je me demande combien resteront sur le carreau?

Le point qui me gêne le plus, c'est la collusion entre les blogs mode et les marques.
Déja a l'époque du début de bonne gueule, j'étais mal à l'aise de voir qu'ils vantaient telle ou telle marque dans un long article et que 2 mois plus tard, ils lançaient une collab.
J'entend le point qui est qu'ils apprécient la qualité et le style d'une marque, qu'ils aient envie d'en parler et qu'ils aient envie de faire une collab. Mais la chronologie fait vraiment pub déguisée ou préparation du public a ce qui va venir.
Mais c'est le moins pire.

J'adresse un carton rouge aux bloggeurs français qui sont tous sponsorisés par les marques et qui ne font que de la publi information.
Quand je vois que plusieurs d'entre eux parlent quasiment simultanément d'une même marque il a de quoi se poser des questions sur leur indépendance.
Quelques exemples en vrac et de mémoire:
- des doudounes Nobis: au moins 3 articles sur autant de blog avec les mêmes arguments: ce n'est pas Moncler ou Canada goose (la on leur a carrément fourni le texte?)
- ST Dupont: un briquet pour l'un, une montre pour l'autre
- un test de chemise Histon project: pas encore sorti puisque sur ulele avec livraison en mars mais que le bloggeur porte et test.
Je pourrais continuer...

Dans le monde de l'influence femme qui est plus développé que les hommes, les influenceuses se sont fait allumées pour des placements de produits payé (très cher pour certaine comme Kim Kardashian) et maintenant elles le mentionne dans leur post.
Alors ok, je doute que les petites marques aient les moyens de payé, mais faire cadeau du produit en échange d'un gentil article?

Plusieurs autres blogs que je regarde précisent si le produit a été fourni par la marque et qu'ils l'ont retourné a la fin du test, ou bien que l'achat a été fait en magasin avec leur argent.

Si vous avez des conseils de blog/infos (francophones ou anglophones) en mode masculine avec un minimum d'indépendance, je suis preneur.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/12/2018 17:23:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mistral
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2013
Messages: 9 562
Localisation: Madrid

MessagePosté le: 05/12/2018 17:35:22    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

C'est vrai que c'est devenu une réelle nouvelle façon de faire de la publicité pour les marques.

Ton seul salut c'est leur transparence dans la communication. Mais bon, comme pour l'information, il faut chercher et regarder partout !

Et si on peut essayer, et bien essayer ! Le réel souci c'est pour les marques distribuées exclusivement en ligne en fait.

Peut-être pour cette raison les forums ont encore un petit rôle à jouer. même si bon chacun y a ses opinions.
_________________
Solo los verdaderos saben, abajo los celosos hablan.
Praticien du PiNaiDo, "en recherche"
Revenir en haut
Xanxi
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2018
Messages: 207

MessagePosté le: 05/12/2018 23:15:54    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

J'ai remarqué aussi le tir groupé en ce moment de plusieurs nouvelles marques dans les blogs, comme Atelier Particulier. Paradoxalement, plus je vois ca, moins la marque m'intéresse. Il faut bien se faire de la pub mais normalement les blogs ne sont pas un support de pub. BonneGueule est à part car ils vivent leur vie indépendamment de ce processus.
Revenir en haut
luckyCharlie
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2016
Messages: 71

MessagePosté le: 05/12/2018 23:26:13    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Exactement. Il y a pléthore. En fait j'ai maintenant la conviction que tous les articles sont commandé par les marques.
Bonne gueule, comme je l'ai dit sont a la limite pour moi. Faire un article sur norvegian rain, mont saint michel pour vanter leur merite juste avant d'annoncer une collaboration, c'est limite aussi.
Revenir en haut
Xanxi
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2018
Messages: 207

MessagePosté le: 05/12/2018 23:30:19    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

luckyCharlie a écrit:
Exactement. Il y a pléthore. En fait j'ai maintenant la conviction que tous les articles sont commandé par les marques.
Bonne gueule, comme je l'ai dit sont a la limite pour moi. Faire un article sur norvegian rain, mont saint michel pour vanter leur merite juste avant d'annoncer une collaboration, c'est limite aussi.


Norwegian Rain, je crois que Benoit en a parlé depuis longtemps longtemps avant cette collaboration. Je n'ai entendu parler de cette marque que par BG d'ailleurs et je pense qu'elle mérite d'être connue. Mont Saint Michel aucune idée, mais je crois qu'ils font des vestes de travail qui ne m'intéressent pas de toute façon Smile


Dernière édition par Xanxi le 06/12/2018 12:05:12; édité 1 fois
Revenir en haut
Fox
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2015
Messages: 188
Localisation: Etats-Unis

MessagePosté le: 06/12/2018 05:29:21    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Je m'excuse d'avance pour un message qui va être long, mais il s'agit d'un sujet que je connais bien puisque je vis aux États-Unis où nous avons quelques années d'avance sur le France de ce coté là et qu'avant de reprendre ma carrière juridique j'ai travaillé pendant quelques années dans ce qu'on appelle les Public Relations. J'espère pouvoir apporter quelques réponses aux moins avertis d'entre nous sur ce sujet. Pour ceux qui savent déjà comment ça marche, je commence à donner du biscuit à partir du sixième paragraphe, ils peuvent donc sauter le superflu.

Tout d'abord, le problème n'est pas nouveau. La presse spécialisée (au sens large) a toujours été l'objet de convoitises et les relations entre médias et marques sont placées sous le signe de la dépendance. Juste à titre d'exemple, dans le monde automobile, les constructeurs ont une flotte dédiée aux médias, qu'ils prêtent volontiers le temps d'un essai. Ça c'est le coté pile. Le coté face, c'est un de mes amis qui a revendu sa voiture personnelle et va de voiture presse en voiture presse. Dernièrement, il a eu à sa disposition une Mercedes E63 AMG pour un peu plus de 3 mois, et ce n'est pas un cas isolé. Est-il toujours indépendant ? Kind of...

Le fait est que ces dernières années les choses n’arrêtent pas d'évoluer. Les médias physiques sont cannibalisés par les médias dématérialisés. Eux même souffrent de la démocratisation des bloqueurs de publicité et de l'omniprésence des réseaux sociaux. L'indépendance est avant tout une affaire de moyens. Et des moyens, il est de plus en plus difficile d'en avoir sans tomber dans "l'influence".

Avec la démocratisation d'internet vient aussi sa professionnalisation. Les gens attendent beaucoup d'une publication en ligne. N'importe quel blog, si il veut avoir une chance doit avoir l'air "pro" et doit offrir un flux de contenu en continu ou presque. Cela coûte évidement du temps et donc de l'argent. À l'heure actuelle, en dehors de la publicité traditionnelle il existe 3 moyens de financer un site/blog. Le contenu sponsorisé, l'affiliation, système selon lequel le site publie des liens affiliés vers un site commercial (Amazon...) accompagné d'un (bien souvent faux) test et en échange il touche une commission pour chaque vente faite grâce à ce lien. Et enfin, le “premium” aka le modèle de souscription/abonnement pour le lecteur. Ce dernier est le plus indépendant, mais il soufre aussi de la culture de la gratuité qui existe sur internet.

Aux US, la majorité des publications que je fréquente ont un compte chez Patreon (l'équivalent de Tipeee) et je ne compte plus les sites qui font de l'affiliation et du contenu sponso tant ces derniers sont courants. Toujours aux US, il existe des guidelines à suivre pour ceux qui veulent se lancer dans l'affiliation ou le contenu sponsorisé. La nature de l'opération doit notamment être clairement indiqué. Mais c'est la même chose en France. Malheureusement, il n'y a pratiquement aucun contrôle, et même si il y en avait un, il est impossible de surveiller tout le contenu publié chaque jour sur le net. Les conclusions d'une étude récente faite de mon coté de l'Atlantique sont édifiantes, moins de 5% du contenu sponsorisé est identifié comme tel. C'est devenu tout simplement la nouvelle pub. Le native advertisement, rêve du publiciaire est enfin devenu réalité.

Dans le monde de l'élégance Française PG a montré le chemin aux autres. Ce projet d'un ancien de la communication est "gratuit", il n'offre pas de système d'abonnement et n'affiche pas de publicité. Du moins rien n'est annoncé comme de la publicité. Pourtant le site génère des revenus suffisants pour faire vivre confortablement une véritable petite famille. PG n'est pas un média de presse, c'est un outil marketing. Une façade qui fait du native advertisement pour beaucoup de diverses maisons. L’éthique du fondateur est à géométrie variable, celui qui a fait l'objet d'un jugement d’interdiction de gérer dans le cadre de sa précédente business venture s'est maintenant reconverti dans l'écriture de livres, la Youtube Money et la vente de produits en "édition limitée spéciale PG" tout en agissant comme représentant pour quelques marques quand il a le temps entre son lifting et sa mise en plis.
Chez les Anglo-Saxons ce n'est pas mieux Simon Crompton est un bon exemple, on reprend ce qui a été dit précédemment (à l'exception de la mise en plis, Crompton étant limité de ce coté) mais en plus il a la prétention de se revendiquer "journaliste". À son sujet j'ai une petite anecdote amusante. Lors d'une commande chez Hanger Project ils m'ont envoyé un exemplaire de Permanent Style 2015 par... Simon Crompton alors que je n'avais rien demandé à personne. Je regarde le prix sur le site et vois que le cadeau se monte à quelques $40, étonné j'ai envoyé un email pour comprendre la raison de ce freebie. Réponse officielle : pour me remercier de ma fidélité. Après seulement ma troisième commande, je trouvais ça suspect. En ouvrant l'ouvrage j'ai compris pourquoi. Ce « livre » est une compilation des meilleurs articles du blog de Crompton, mais en réalité il s'agit simplement d'un gigantesque catalogue de promotion pour diverses maisons. Vendu à plus de $40 je doute que beaucoup de gens aient eu envie de se faire pigeonner et plutôt que de les envoyer au pilon ils ont voulu refiler les invendus à des clients innocents.

Bref, les blogs et médias "indépendants" n'existent pas vraiment à moins qu'ils ne dépassent pas le stade de hobby et ne réclament pas beaucoup d'investissement. Si certains arrivent à faire la différence, c'est uniquement grâce à leur éthique et à un code d'honneur, mot aujourd'hui totalement désuet. L'affiliation et le contenu sponsorisé sont la nouvelle norme. Je me suis limité à deux exemples dans l'élégance, mais sur le net il faut toujours questionner, chercher, et exercer son sens critique. Si c'est gratuit, c'est suspect. C'est pour ça que je fréquente toujours les forums, il y a aussi des aspects négatifs, mais le fait que leur popularité soit en constante diminution fait qu'en règle général le climat y est plus sain et les retours plus intéressants.


Dernière édition par Fox le 06/12/2018 18:17:09; édité 3 fois
Revenir en haut
cedric38
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2016
Messages: 1 234
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: 06/12/2018 10:17:23    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Merci infiniment pour cette analyse fort bien documentée Okay
_________________
L'élégance est un progrès - Alfred Jarry
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 35 374
Localisation: GE

MessagePosté le: 06/12/2018 12:07:38    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Quand Fox prend sa plume ce n'est jamais pour rien Okay
Revenir en haut
Xanxi
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2018
Messages: 207

MessagePosté le: 06/12/2018 12:09:08    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Très intéressant en effet, surtout que je ne comprenais pas comment Parisian Gentleman tirait des revenus car il n'y a pas de publicité évidente chez lui et qu'il discute plutôt de grands faiseurs.
Tout çà est devenu un peu trop visible en tous cas, surtout que les blogueurs n'ont pas l'air d'avoir un boulot normal à côté.
Revenir en haut
Fox
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2015
Messages: 188
Localisation: Etats-Unis

MessagePosté le: 06/12/2018 19:57:17    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Xanxi a écrit:
Très intéressant en effet, surtout que je ne comprenais pas comment Parisian Gentleman tirait des revenus car il n'y a pas de publicité évidente chez lui et qu'il discute plutôt de grands faiseurs.
Tout çà est devenu un peu trop visible en tous cas, surtout que les blogueurs n'ont pas l'air d'avoir un boulot normal à côté.


Pour beaucoup cela commence comme un hobby et devient ensuite un boulot à plein temps. Un nombre incroyable de gens tentent leur chance, mais un nombre limité parvient à en vivre confortablement de façon durable. Les coût de gestion d'un blog/site deviennent de plus en plus élevés et pour certains ces "nouveaux" moyens de faire de la publicité suffisent juste à payer les frais. Tout dépend de l'audience, c'est le juge suprême du succès.

Pour en revenir à PG, je peux donner d'autres exemples de la façon dont le contenu est monétisé. Toutes les marques qui sont représentées dans le "Guide" n'y sont pas uniquement en raison de la qualité de leurs produits. Il me semble qu'elles payent toutes une certaine contrepartie pour bénéficier de cette exposition. En effet, en bas du site dans l'onglet "informations et contacts" il y a une adresse email destinée aux "annonceurs" du Guide PG. Dans le monde de la publicité un annonceur est quelqu'un qui paye pour se faire connaitre/faire connaitre ses produits. Le Guide PG n'est qu'un simple catalogue publicitaire, d'ailleurs j'ai remarqué que certaines marques y apparaissaient et disparaissaient sans qu'il n'y ait de changement dans la qualité des produits, ni dans la réputation ou autre. Dès qu'elles arrêtent de payer, elles cessent de bénéficier de leur place dans le "guide", quel nom trompeur pour ce qui n'est autre qu'un catalogue de pub. Sélectif certes, mais toujours qu'un catalogue.

Le site tout entier est un instrument de marketing, et il a probablement participé à des grandes campagnes. Prenons l'exemple de Cifonelli. Loin de moi l'envie de taper sur cette maison, mais tapez donc son nom dans le moteur de recherche de PG. Le contenu est assez édifiant. On n'y parle du lancement de nouveaux produits, on renforce l'identité de la marque, on vante ses mérites. Quand le contenu est réparti au milieu d'autres articles, il est difficile de s'apercevoir du ton promotionnel. Mais lorsque l'on visionne l'intégralité des articles sur Cifo en même temps, cela donne une autre image. Et puis, encore une fois sans vouloir décrier les qualités de cette marque, les commentaires de PG sur la ligne de PAP de chez Cifo sont assez dithyrambiques.
Dans la réalité, cette ligne est bonne, mais ne mérite pas autant d'éloges et les défauts ne sont jamais mentionnés chez PG.
Il suffit de lire les messages qui y sont consacrés sur ce forum pour voir la différence dans les retours. J'ai d'ailleurs personnellement acheté quelques costumes PAP de chez Cifo pour me rendre compte. Aux US ils sont en vente chez les gros retailers du genre de Bergdorf Goodman, Saks, Barneys mais en raison d'une popularité moindre ils sont parfois en solde jusqu'à moins 90% durant les évènements comme Black Friday. Je dois dire que, oui, c'est une ligne PAP qui est satisfaisante, mais qui est loin de mériter autant de louanges.


Dernière édition par Fox le 06/12/2018 21:41:13; édité 1 fois
Revenir en haut
Trognon
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2015
Messages: 248
Localisation: Lille

MessagePosté le: 06/12/2018 21:28:55    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Fox met le Fire sur la toile … morder
Revenir en haut
the_organist28
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2013
Messages: 767
Localisation: Stuttgart

MessagePosté le: 06/12/2018 22:10:52    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Belle explication.

Merci beaucoup pour cette parole et ce texte franc Okay
_________________
" La critique, c'est la puissance des impuissants" Alphonse de Lamartine
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 35 374
Localisation: GE

MessagePosté le: 06/12/2018 22:17:19    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Trognon a écrit:
Fox met le Fire sur la toile … morder


brulant morderire
Revenir en haut
Tempus_62
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2018
Messages: 35
Localisation: Paris

MessagePosté le: 06/12/2018 23:44:15    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

merci Fox, même si j'avais intuité ou remarqué plusieurs de ces tendances, avoir une vision pro de l'ensemble est très instructif !

et oui, PG, c'est plus que criant....
Qui plus est, discutez en avec quelques tailleurs de la place, ils vous expliqueront que pour avoir un article sur ses produits dans PG, il faut offrir le produit concerné, quand on parle de costumes en grande mesure... ça fait quand même cher l'article !
_________________
"I always thought paradise would be a kind of library."
Jorge Luis Borges
Revenir en haut
chaisedejardin
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2012
Messages: 34
Localisation: Paris

MessagePosté le: 07/12/2018 14:12:26    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

J'en profite pour vous recommander ma lecture du moment "réenchanter le monde" de Bernard Stiegler et groupe Ars Industrialis.

Il y est en partie traité la notion de capitalisme cognitif qui consiste à vendre du temps de cerveau disponible.
TF1 l'a très bien compris pour que nous soyons disponible à recevoir les messages publicitaires de marques.

Dans le cadre de la "personnalisation" qui nous intéresse par, les individus ne sont pas traité dans une démarche d’individualisation mais d'individuation : classement pas groupes d'individus auxquels nous sembles sensibles et réagissons.

L'ouvrage date de 2008, légèrement avant l'arrivée des smartphone et réseaux sociaux mais permet de relativiser ce que nous subissons au quotidien et notre exposition est consentie était déjà préparée.
_________________
Contrer le règne de l’ignorance
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 35 374
Localisation: GE

MessagePosté le: 07/12/2018 14:18:54    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Tempus_62 a écrit:
pour avoir un article sur ses produits dans PG, il faut offrir le produit concerné, quand on parle de costumes en grande mesure... ça fait quand même cher l'article !


Une info pour les gilets jaunes Mr. Green
Revenir en haut
Kjeldor
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2008
Messages: 3 149
Localisation: A deux pas de Paris

MessagePosté le: 07/12/2018 14:47:36    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

LeNab a écrit:
Tempus_62 a écrit:
pour avoir un article sur ses produits dans PG, il faut offrir le produit concerné, quand on parle de costumes en grande mesure... ça fait quand même cher l'article !


Une info pour les gilets jaunes Mr. Green


Pour qu'ils bloquent le trafic... d'influence ?
_________________
C'est con un canard, mais ça fait cossu!
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 35 374
Localisation: GE

MessagePosté le: 07/12/2018 15:11:19    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Kjeldor a écrit:
LeNab a écrit:
Tempus_62 a écrit:
pour avoir un article sur ses produits dans PG, il faut offrir le produit concerné, quand on parle de costumes en grande mesure... ça fait quand même cher l'article !


Une info pour les gilets jaunes Mr. Green


Pour qu'ils bloquent le trafic... d'influence ?


morderire Okay morderire
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 679
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 07/12/2018 16:40:41    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Cela me fait penser à la notion de co-branding. De là aux réputations liées façon château de cartes... Smile

Comme dit plus haut, il faut faire l'effort de s'informer. Rien de neuf, vu sous cet angle.
Revenir en haut
Prince Sernine
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 2 997
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 07/12/2018 17:12:34    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Simon Crompton avait lui même abordé ce sujet sur son blog: https://www.permanentstyle.com/2015/12/are-you-for-sale.html
_________________
Le blog des belles chaussures pour hommes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 35 374
Localisation: GE

MessagePosté le: 07/12/2018 17:20:46    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Prince Sernine a écrit:
Simon Crompton avait lui même abordé ce sujet sur son blog: https://www.permanentstyle.com/2015/12/are-you-for-sale.html


Where's the limit ? morder
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 679
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 07/12/2018 17:32:52    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

LeNab a écrit:
Prince Sernine a écrit:
Simon Crompton avait lui même abordé ce sujet sur son blog: https://www.permanentstyle.com/2015/12/are-you-for-sale.html


Where's the limit ? morder

Away ? J'ai presque envie de dire : "a... way". Le jeu de mot rend-il en anglais ?
Revenir en haut
Julien94
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2016
Messages: 630

MessagePosté le: 07/12/2018 22:27:28    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Sujet intéressant et belle analyse de Fox Okay

En dehors de quelques "grands faiseurs" facilement démasquables (je me souviens de Simon C. en photo avec une veste napolitaine déconstruite qui lui allait horriblement mal avec ses épaules tombantes), quelques démarches sont elles carrément pitoyables.

Tel "influenceur" avec son cercle d'amis et de gogos (sans compter ses fans achetés dans une ferme à clique) qui demande à un artisan avant de payer une prestation une remise - voire la gratuité - pour qu'il fasse de la pub, une autre jeune femme aux qualités rédactionnelles assez faibles mais avec un joli minois qui vous demande de lui prêter un véhicule pour se promouvoir elle-même avant tout, etc.

Les grands "influenceurs" plus ou moins masqués ont généré des avortons encore moins subtils.
Malheureusement certaines marques, certains artisans, certains commerçants, sont tombés dans le panneau et légitiment ces imposteurs.
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 35 374
Localisation: GE

MessagePosté le: 08/12/2018 10:24:28    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

J'aurais presque envie de dire que plus que les méthodes, principes etc. commerciaux/marketing, ce sont plus les vecteurs de communication qui ont changé/évolué.
Revenir en haut
Fox
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2015
Messages: 188
Localisation: Etats-Unis

MessagePosté le: 08/12/2018 20:30:45    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français Répondre en citant

Histoire de faire le tour de la question, je propose que l'on regarde aussi de l'autre coté du miroir. Si le marché est structuré de cette façon, c'est qu'il y a tout de même une audience et que cela fonctionne.

Posons nous la question de la faisabilité d'une publication qui soit à 100% indépendante dans le su

Je pense sérieusement qu'une majorité de l'audience des sites dont le contenu est sponsorisé ne réalise pas qu'elle consulte du contenu publicitaire détourné. En revanche, je pense que même si elle était au courant elle n'a pas l'envie de supporter une publication alternative qui soit indépendante. Car pour l'instant, tout le monde s'en fout. Passez moi l'expression, mais c'est la réalité.

Imaginons un instant que quelqu'un fasse un site internet dédié à l'élégance qui soit à 100% financé par les lecteurs (j'élimine la possibilité pour ce site d'afficher des encarts/bannières publicitaires comme cela se fait parfois, pour réduire encore plus les doutes “d'influence”.). Je suis prêt à parier qu'un tel site relève de l'utopie.

On peut prendre l'exemple de Wikipedia. Une publication libre et indépendante. Sans entrer dans les détails, car Wikipedia a bien des défauts, son existence est précaire. Le site compte fortement sur le bénévolat et les dons. Les campagnes de dons sont régulières et d'une agressivité rare. C'est bien simple dès que Wikipedia a besoin d'argent, il est impossible de l'ignorer. Des bannières gigantesques apparaissent sur le site pendant plusieurs semaines, parfois plusieurs mois, expliquant avec un ton d'urgence absolue que si chaque personne qui lisait cette bannière payait la somme d'un dollar le financement du site serait assuré pour plusieurs années. Seulement voilà, une minorité des personnes qui voient cette bannière font l'effort de payer et il s'agit pourtant de l'un des sites les plus célèbres de l'internet.

Prenons maintenant l'exemple des “Youtubeurs”. L'inconsistance des algorithmes et la considérable volatilité des conditions d'utilisation de Youtube ont eu pour conséquence de forcer un certain nombre de créateurs à revoir la façon de monétiser leur contenu. Cela a eu pour conséquence le développement de Patreon. Vous avez la possibilité de supporter les créateurs que vous aimez, en échange de quoi vous recevez des contreparties (perks). En France on a le même exemple, sans les perks, avec Tipee. Bref, un système de financement dit participatif.
Regardons ce que cela donne pour un Youtubeur prospère. Cette chaine (qui va rester anonyme, je ne m'intéresse qu'aux chiffres) traite d'un sujet relativement grand publique. Elle dispose d'un peu plus d'un million d'abonnés. Chaque jour elle réalise en moyenne 200 000 vues, ce qui par mois fait une moyenne de 6 millions de vues. Malgré ces chiffres à faire tourner la tête, ce créateur ne bénéficie “que” de 8000 contributeurs sur Patreon, qui peuvent choisir de donner 1, 2, 3, 5, 10, 20 et enfin 100 dollars par mois (il est estimé que la contribution moyenne est d'environ $6). Avoir autant de contributeurs est un succès, cela permet aussi pour se Youtubeur d'avoir les ressources suffisantes pour continuer son travail. Néanmoins la leçon ici est ailleurs. Seulement une petite fraction de l'audience est prête à payer et nous parlons ici de contenu vidéo. Ce dernier est devenu “roi” sur internet. Il permet de développer un certain “capital sympathie”, il est plus divertissant, plus “jeune”. Le contenu écrit n'est pas valorisé, il n'est pas perçu comme ayant un attrait particulier et n'est pas non plus perçu comme nécessitant beaucoup de moyens, contrairement à la vidéo. Bref, c'est devenu le parent pauvre de la création.

La majorité des utilisateurs d'internet n'ont tout simplement pas l'habitude ni l'envie de payer pour les services qu'ils utilisent. Encore moins quand ceux si ne concernent que de l'écrit/photo.
Personnellement, je répugne à acheter quelque chose d'immatériel dont je ne suis pas certain de pouvoir conserver une trace. Je fais partie de cette génération (de vieux cons) qui aiment le physique. J'ai des piles de magazines dont je ne sais plus quoi faire. Des livres, des disques, des vinyles... Internet offrait des promesses d'intemporalité mais la réalité est autre. Combien de sites aujourd'hui n'existent plus, même sous forme d'archive. Combien de liens photos sont inactifs sur le forum ? J'ai conscience d'être un dinosaure. Mais, pour d'autres choses je suis en phase avec la génération actuelle. Si un site offre la possibilité de le consulter avec ou sans publicité, je vais toujours choisir sans. J'utilise un bloqueur de publicité et des outils contre le tracking (je ne vais pas entrer dans le détail de la monétisation des données personnelles, autre sujet). Quand un site ne me satisfait plus, je vais sur un autre, car l'information est partout. Bref, pourquoi payer quand je peux avoir la même chose gratuitement ailleurs ?

Combien d'entre nous sont prêts à payer 5 euros par mois pour un site réellement indépendant dédié à l'élégance ? Est-ce que l'audience sera suffisante ? Comment assurer la pérennité d'un tel site ? Est-ce que le contenu doit être libre d'accès (au risque de créer un sentiment d'injustice auprès de ceux qui contribuent financièrement) ou est ce qu'il doit être strictement payant et caché derrière un paywall (au risque de se couper de 90% du reste de l'audience). Tout cela pour dire que si nous sommes dans cette situation à l'heure actuelle, ce n'est pas par hasard. Et puis, qui sait ? Les chosent changent vites. Peut être qu'un tel site est à créer, ou peut être qu'il n'a pas sa place dans le monde de demain.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/12/2018 13:32:19    Sujet du message: De l'indépendance des influenceurs français

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> Bavardages -> Le Comptoir Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com