Depiedencap Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   ProfilProfil   S’enregistrerS’enregistrer 
   ConnexionConnexion 
 Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés 



 De pied en cap, le forum des passionnés... 
Bienvenue sur notre forum, Invité Okay
Preview de présentation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> La vie du site -> Présentation des membres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 17/03/2017 17:11:13    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Vous êtes de grands malades.
Je me réjouis. :)

Présentation à suivre.
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/03/2017 17:11:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ericb
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2016
Messages: 868
Localisation: Région Parisienne

MessagePosté le: 17/03/2017 19:13:16    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

A suivre alors ! Okay
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 20 532
Localisation: GE

MessagePosté le: 17/03/2017 20:16:10    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Bienvenue à suivre...
Revenir en haut
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 17/03/2017 23:42:32    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Messieurs,

Tout d'abord, pardon pour mon entrain qui m'a amené à écrire avec panache une accroche sans la suite appropriée aussi rapprochée que je ne l'avais initialement imaginé.

J'espère surtout ne pas avoir donné de fausse joie aux contributeurs et membres. Je suis en effet un peu un imposteur parmi vous.
Je m'explique.

J'ai 40ans, mesure 1m97, pèse 104kg et n'aime pas les fruits confits. Je les déteste même.
Voilà des décennies que j'apprécie le chic et le style masculins mais ne les aborde que dans le cas -peu fréquent somme toute- de circonstances le nécessitant: soirées, bals, galas, conférences, cérémonies sociales (enterrements, mariages, baptêmes,..), invitations et circonstances professionnelles. Mon vestiaire se résume en conséquence à des pièces peu casual (NB: PAP) ou à des mises tout à fait anodines et sans intérêt (jeans, t-shirts, strings - je vais peut-être ne pas en dire davantage sans la présence de mon avocat). Quelques écarts (dans le droit chemin selon vos critères) par-ci, par-là toutefois, principalement dans le port du couvre-chef (casquettes borsalino, fedora en feutre de lapin/castor, ou plus anciennement chapeaux de qualité inférieure du type Dralon dont les formes et les tarifs sont intéressants mais pas la matière).

L'homme est ainsi fait qu'il trouve des relations dans tout ce qui lui tient à coeur, comme nous l'apprend "Le Pendule de Foucault" (U. Eco) et je ne pense pas faire exception à cette règle, même si cette expression ne signifie rien puisque toute règle qui souffre une exception n'est pas une règle (...). Ainsi, mon parcours de vie m'a amené ici ce jour d'hui et me fait l'illusion que tout a un sens.

Je me considère en effet un peu comme un esthète, au plus grand dam de mon épouse soit dit en passant, car rien n'est assez juste ou suffisant dans mon environnement (avec un prix en lien souvent!). Je suis collectionneur d'arts asiatiques, principalement chinois et japonais, m'intéressant aux textures, motifs, mélanges, styles de toutes sortes de pièces, avec un attrait tout particulier au mobilier chinois de la période Ming-début Ching, aux objets de lettrés des XIII au XVIII siècles (Chine), aux céramiques des Song (Chine) jusqu'aux productions récentes du Japon, passant par tous les intermédiaires géographiques et temporels que cela suppose (je ne m'étendrai pas là-dessus davantage, de peur d'être invité à un dîner de cons). Je pratique avec assiduité ce qui est appelé sous nos latitudes la "cérémonie du thé", où -malheureusement- les souliers ne sont pas à leur place (remplacés par des tabis tout à fait assortis mais sans poésie intrinsèque) qui se trouve comme peu de gens le savent être au carrefour de tous les arts et artisanats du pays du soleil levant, mêlés de (très nombreuses) règles d'étiquette toute nippone. Art et manière en d'autres termes.

Né d'un père grec et d'une mère finlandaise, se rencontrant à Genève, je reçois une éducation que j'estime courtoise et plutôt sévère. Feu mon père, décédé juste avant Noël 2016 à l'âge de 84 ans, m'apprend l'élégance par l'exemple, les règles de bienséance comportementale et circonstancielle (de la politesse de "bas étage" (aujourd'hui en regrettable et nette voie d'extinction) à la galanterie, l'étiquette du chapeau ou les manières de recevoir, de rédiger des lettres ou de placer les gens à table (ce à quoi je n'entends toujours rien, pour mon plus grand malheur, même si cela ne m'a pas une seule fois été utile) et j'en passe). Il est lui-même issu d'une famille aristocratique déchue, de Smyrne, lors du tristement oublié échange des populations gréco-turque de 1922 (pour info: https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Catastrophe).

Sans vantardise, je pense avoir de l'élégance et on me le dit souvent mais cela n'a pas de lien avec mes habitudes vestimentaires.
Ma mère, qu'elle repose en paix, est décédée il y aura cinq ans dans quelques jours.

C'est en l'honneur de mes parents et en leur nom que j'ai décidé il y a peu que je devais revoir mes gammes et, au moins partiellement, le contenu de mes armoires afin de donner à mes enfants, Marius (7 ans) et Basile (4 ans), l'image d'un père digne et respectable, puisque c'est en ces termes que mon père est cité à ma mémoire par ses amis, connaissances et anciens patients.

Afin de ne pas donner de moi une image partielle, donc étonnée, j'ajouterai que je suis passé par des étapes très distinctes qui sont toutes aujourd'hui le reflet de ma personnalité:
- basket dès l'âge de 7ans avec passage en équipe nationale junior (Suisse, hein - on est loin de ce que vous pouvez connaître sans doute) et débuts en semi-pro dès 14ans; interruption en vue de mes études en 1994 puis quasi totale sur blessure en 2009.
- hip-hop dès 1990 avec engagement intense (organisation de soirées et événements de toutes sortes, dont conférences sur la non-violence, journées d'initiation pour jeunes,...) en plus de mes activités en tant que DJ, MC (pas rappeur!), danseur (peu doué) et (piètre) graffeur. C'est en donnant un cours de Breakdance que je rencontre celle qui deviendra mon épouse (Carole - clin d'oeil!) d'ailleurs.
- architecture et design du XXème: vif intérêt pour ces sujets avec un penchant tout particulier pour les acteurs danois, finlandais et japonais et dans une moindre mesure français, italiens et brésiliens.

Epicurien mais non hédoniste, scientifique de formation et de raisonnement, passionné, investi, aimant apprendre, je chausse du 43-44 (notez le petit pied pour ma grande taille, quel gâchis!, snif) mais n'ai pas de chaussures dignes de ce nom encore. Quelques marques et non-marques plutôt jolies mais dont la mention serait une offense quand on regarde le niveau servant de dénominateur commun dans ces fils, DPEC ayant été découvert il y a 1-2 mois, avec en nouvelle référence de coeur Yohei Fukuda (aaaargh!!!). Incapable notable avec les nouvelles technologies et probablement bi-polaire quant à ma participation future parmis vous (un coup je ne cesse plus d'écrire, un coup je me terre dans un silence morbide pendant quelques semaines), à moins que je ne me sente trop intimidé par mon manque notable de connaissances sartoriales (néologisme appris début 2017).

A ceux qui ont eu le courage et la ténacité à me lire, merci de m'envoyer votre note (ma secrétaire rédige pendant que je suis allongé sur un divan) et cette question: on soliloque ou on monologue mais on ne solilogue, ni ne monoloque - pourquoi "calcéophilie"???



NB: Ad public non-averti, Rolle se situe presque exactement entre Genève et Lausanne, en Helvétie.


A vous lire.


Bien à vous,

Démodé


PS: Une mention de lien pour ajout d'image faisant office d'avatar serait bienveillante, merci.
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 17/03/2017 23:49:43    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Mesdames,

Mes sincères et plates excuses pour mon malhabile postulat potentiellement erroné. Je vous implore de ne pas m'en tenir rigueur.

Salutations cordiales mais non moins distinguées,


Démodé
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
Qad
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2015
Messages: 376
Localisation: Genève

MessagePosté le: 18/03/2017 00:02:15    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Bienvenue, ami helvète ! casfete

Situé entre deux villes qui me sont chères, ta présentation m'a beaucoup plu !

Au plaisir d'échanger et, soyons fous, à l'occasion, te rencontrer Smile
Revenir en haut
bienluienapris
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 9 074
Localisation: geneve

MessagePosté le: 18/03/2017 11:39:12    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Bienvenue Démodé,

Cette présentation valait la peine d'attendre.

C'est toujours un immense plaisir de lire une présentation digne de ce nom, complète, riche, drôle et émouvante.

On ne peut rester insensible à Fukuda San, c'est un graal pour la majorité d'entre nous, mais je ne suis pas certains (et c'est un euphémisme) que cela soit dans la moyenne de ce que nous possédons.

Toi qui t'intéresse à l'Asie et à son art, tu seras peut-être heureux de découvrir cette maison :

http://depiedencap.leforum.eu/t20244-Vanda-fine-clothing.htm?start=125#p335…

Pour l'avatar : http://depiedencap.leforum.eu/profile.php?mode=editprofile

Au plaisir de te lire et comme l'a bien dit Qad, de te rencontrer casfete
_________________
Seul les vrais savent
Revenir en haut
Mistral
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2013
Messages: 6 664
Localisation: Madrid

MessagePosté le: 18/03/2017 11:44:11    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

bienluienapris a écrit:
Bienvenue Démodé,

Cette présentation valait la peine d'attendre.

C'est toujours un immense plaisir de lire une présentation digne de ce nom, complète, riche, drôle et émouvante.

On ne peut rester insensible à Fukuda San, c'est un graal pour la majorité d'entre nous, mais je ne suis pas certains (et c'est un euphémisme) que cela soit dans la moyenne de ce que nous possédons.

Toi qui t'intéresse à l'Asie et à son art, tu seras peut-être heureux de découvrir cette maison :

http://depiedencap.leforum.eu/t20244-Vanda-fine-clothing.htm?start=125#p335…

Pour l'avatar : http://depiedencap.leforum.eu/profile.php?mode=editprofile

Au plaisir de te lire et comme l'a bien dit Qad, de te rencontrer casfete



Pour la rencontre ce sera peut-être compliqué mais je n'en plussoie pas moins les propos de mes coreligionnaires m'ayant précédé sur ce fil !
_________________
Solo los verdaderos saben
Praticien du PiNaiDo
Revenir en haut
Isotrope
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 1 723
Localisation: Annecy/Genève

MessagePosté le: 18/03/2017 12:47:39    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Démodé a écrit:
NB: Ad public non-averti, Rolle se situe presque exactement entre Genève et Lausanne, en Helvétie.


Et ce n'est pas l'environnement sartorial le plus excitant qu'il soit (ceci-dit je ne suis pas mieux loti dans ma campagne)! Rolling Eyes

Au plaisir de vous rencontrer prochainement à Genève ou Lausanne. Okay
_________________
"A quoi servirait-il d'avoir de l'esprit si l'on ne pouvait le faire valoir par la qualité de ses vêtements?" Adolf Loos
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 20 532
Localisation: GE

MessagePosté le: 18/03/2017 15:47:52    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Bienvenue à cette présentation digne de ce nom casfete

Et comme disait Perrier Qad: "soyons fous" et rencontrons nous wink
Revenir en haut
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 20/03/2017 10:11:51    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Chers,

Merci pour votre accueil et vos propos.
Vous me voyez récompensé de mon travail de rédaction que j'ai entrepris, dans l'appartement de feu mon père, en période de rangements avant remise fin avril.

J'y ai d'ailleurs trouvé quelques petits trésors qui ne sont pas pour me déplaire mais que je devrais, par correction, présenter à mon frère, de 15 mois mon ainé, et vivant à Londres, avant d'en prendre éventuellement possession. Des boutons en corne, récupérés sur un ancien costume tout d'abord, une paire de brogues marron brun, balmoral mais revisitée d'une marque inconnue, avec cousu GY (mais dans un état général misérable - à ma taille) encore, et, enfin, au sein de sa collection de bouteilles, un rare whisky single malt immaculé, fêtant les 200 ans d'une maison écossaise, dont le prix moyen sur la toile dépasse les 3000€. Bref, une soirée heureuse dans un contexte difficile puisqu'il n'est pas évident de devoir se résoudre à mettre au rebut ou donner en charity des objets qui étaient ceux de l'environnement parental ou de celui de ma jeunesse, avant la vente de la maison familiale.

Je note que ça commence mal, puisque je me décide à la plume, après avoir lu mes mails professionnels. Sad ou :) selon la perception du principe.

Je confirme que Rolle n'est pas le contexte le plus approprié mais y en a-t-il seulement un, grandes villes écartées..?

Merci pour le partage sur cette marque japonaise. Très intéressant! J'ai quelques tissus chinois et japonais plus ou moins anciens dans ma collection et ai testé d'en arborer deux avant des soirées (un dîner de mon école de thé avec le précédant ambassadeur japonais à Ge, en suite d'un événement célébrant les 150 ans de collaboration entre nos deux chères nations (peu avant la restauration Meiji en 1868), et un dîner de gala lors de l'accueil d'une délégation japonaise en 2016 pour les 25ans d'une association liant les villes de Genève et de Shinagawa, dont je fais partie). Deux tentatives avortées (résultat médiocre) dans un contexte pourtant bienvenu (et je le cite à ce titre, non pour fanfaronner), puisque ces étoffes ont un style propre difficilement recyclable, mais aussi soit des dimensions, soit un montage qui en rend la manipulation difficile en pochette élégante. A suivre donc, car c'est pour moi un clin d'oeil attractif.
Le modèle illustré sur le fil a un style qui rappelle en revanche à mon esprit trop les travaux de Murakami (en peinture contemporaine), même si il s'est lui-même inspiré de motifs apparus sous les empereurs Meiji et Taisho. Très joli mais trop connoté à mes yeux.
Bref...

Vous renouvelant mes mercis pour votre hospitalité, espérant sincèrement que cette maison pourra être aussi mienne à l'avenir.

Et pour la rencontre, je ne dis pas non, mais n'oubliez pas l'imposture dont je faisais mention plus haut. Je n'ai pas le calibre de vos tenues et ne vous ferai pas offense avant d'avoir au moins quelques mises de circonstance respectables.

Bien à vous,

Démodé
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
Isotrope
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 1 723
Localisation: Annecy/Genève

MessagePosté le: 20/03/2017 10:31:30    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Démodé a écrit:
Et pour la rencontre, je ne dis pas non, mais n'oubliez pas l'imposture dont je faisais mention plus haut. Je n'ai pas le calibre de vos tenues et ne vous ferai pas offense avant d'avoir au moins quelques mises de circonstance respectables.


Rassurez-vous, en dehors des quelques instants pendant lesquels nous nous prenons en photo, nous sommes tous en pantalon de survêtement et marcel, comme nous le rappelle un des très bons dessins de RoSaCe.


_________________
"A quoi servirait-il d'avoir de l'esprit si l'on ne pouvait le faire valoir par la qualité de ses vêtements?" Adolf Loos
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram
Revenir en haut
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 20/03/2017 10:56:23    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

J'adore. morderire

Le pourlingue de ces messieurs
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
RoSaCe
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 1 406
Localisation: Paris

MessagePosté le: 21/03/2017 15:39:26    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

A ceux qui ont eu le courage et la ténacité à me lire, merci de m'envoyer votre note (ma secrétaire rédige pendant que je suis allongé sur un divan) et cette question: on soliloque ou on monologue mais on ne solilogue, ni ne monoloque - pourquoi "calcéophilie"???

20/20, largement mérité. Je suis ému, touché par ta présentation, si personnelle, si impertinente. Bravo, et on se reconnait tous dans tes propos.
la calcéophilie c'est un néologisme, signifiant le fait d'aimer les chaussures, tout simplement !

Et pour la rencontre, je ne dis pas non, mais n'oubliez pas l'imposture dont je faisais mention plus haut. Je n'ai pas le calibre de vos tenues et ne vous ferai pas offense avant d'avoir au moins quelques mises de circonstance respectables.

Tu fais erreur camarade! L'objectif n'est pas au bout du chemin: l'objectif, c'est le chemin ! Come as you are
_________________
Sauvez un poulpe. N'imprimez ce message que si nécessaire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 21/03/2017 16:15:47    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Mais quel bonheur!
Merci pour ce retour courtois et acceuillant, RoSaCe. Sincèrement.

La quête d'élégance est donc aussi une voie, comme celle du thé. ;) Chado, même si l'expression est (aussi) un néologisme (datant lui de la fin du 19ème) = Cha signifie thé et Do voie ...comme dans Pi Naï Do. Mr. Green
C'est encore ce que je me suis évertué à répéter à toute personne s'essayant au breakdance ou au DJism (encore un néologisme!): un jour tu t'entraînes, un autre, c'est toi qu'on regarde en soirée. J'ai toujours pensé que cette quête de succès dans la vie n'est rien d'autre qu'une méritocratie qu'on ne doit qu'à soi. Il suffit de travailler ou de travailler son oeil, pour ce qui a trait au vestiaire.

Je note toutefois, sans doute par humour sarcastique et grégaire, légitime sur un forum, que la critique est souvent présente et elle n'est pas toujours constructive, qu'elle est même acroate (pour ne pas dire acerbe; je gribouille sur le premier papier venu de ne jamais refaire cette blague, promis!). Il m'a paru plus d'une fois que cela manquait d'élégance, mais je vais forcément me faire des ennemis en le signifiant, à défaut de seulement faire vibrer la corde sensible des rédacteurs qui sont eux aussi sur cette voie, donc, et ont forcément plus de condescendance qu'il n'appert.
Toujours se remettre en question. Que ce soit dans son travail, en tant que parent, qu'époux, que fils (croyez en ma récente dépression), que sartorialiste. Indispensable remède pour éviter l'autosuffisance.

N'allez pas croire que je me trouve un rôle spontanément irrévérencieux par ces lignes, ni dénonciateur et encore moins donneur de sermon toutefois. Qui suis-je ou qui pourrais-je bien penser être pour avoir cette audace..?
Il s'avère que mon épouse est psychologue. C'est tout.

Je me prénomme "l'ami des chevaux" en version française et suis grec d'origine, parlant (moyennement, je le concède) le grec moderne et ayant suivi dans mon cursus des cours de grec ancien (i.e. classique, car il existe de nombreux autres grecs anciens dont le koïnè). Je n'apprendrais à personne quoi que ce soit sur la notion d'amitié/amour désignée par le suffixe -phile (-philie). C'est sur la composition d'un néologisme mi-latin, mi-grec que pose ma question. Détail, mais j'ai bien l'impression que le détail fait le sartorialiste ou l'ami des chaussures, non?

One Love - comme j'écrivais autrefois à mes frères d'armes.


Démodé

PS: Edité pour une faute de français liée à une rédaction interrompue.
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
bienluienapris
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 9 074
Localisation: geneve

MessagePosté le: 21/03/2017 17:07:31    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Démodé a écrit:

Je note toutefois, sans doute par humour sarcastique et grégaire, légitime sur un forum, que la critique est souvent présente et elle n'est pas toujours constructive, qu'elle est même acroate (pour ne pas dire acerbe; je gribouille sur le premier papier venu de ne jamais refaire cette blague, promis!). Il m'a paru plus d'une fois que cela manquait d'élégance, mais je vais forcément me faire des ennemis en le signifiant, à défaut de seulement faire vibrer la corde sensible des rédacteurs qui sont eux aussi sur cette voie, donc, et ont forcément plus de condescendance qu'il n'appert.


La critique fait effectivement partie du forum, et elle est, je trouve importante pour que chacun de nous puisse évoluer et s'améliorer et cela pour autant qu'elle soit formulée de manière respectueuse et constructive (parfois avec un humour bravache) ce qui est le cas à mon humble avis dans la majorité des cas sur ce forum (ce qui n'est pas le cas de tout les forums il est vrai). Finalement, c'est grâce à ces critiques (et d'autres me rejoindront sûrement) que mes connaissances du domaine qui nous intéresse ici ont grandi, ainsi que mes mises sont aujourd'hui construites de manière plus raisonnée qu'au début et chaque jour on s'améliore de cette manière.
_________________
Seul les vrais savent
Revenir en haut
RoSaCe
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 1 406
Localisation: Paris

MessagePosté le: 21/03/2017 17:22:52    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

bienluienapris a écrit:
Démodé a écrit:

Je note toutefois, sans doute par humour sarcastique et grégaire, légitime sur un forum, que la critique est souvent présente et elle n'est pas toujours constructive, qu'elle est même acroate (pour ne pas dire acerbe; je gribouille sur le premier papier venu de ne jamais refaire cette blague, promis!). Il m'a paru plus d'une fois que cela manquait d'élégance, mais je vais forcément me faire des ennemis en le signifiant, à défaut de seulement faire vibrer la corde sensible des rédacteurs qui sont eux aussi sur cette voie, donc, et ont forcément plus de condescendance qu'il n'appert.


La critique fait effectivement partie du forum, et elle est, je trouve importante pour que chacun de nous puisse évoluer et s'améliorer et cela pour autant qu'elle soit formulée de manière respectueuse et constructive (parfois avec un humour bravache) ce qui est le cas à mon humble avis dans la majorité des cas sur ce forum (ce qui n'est pas le cas de tout les forums il est vrai). Finalement, c'est grâce à ces critiques (et d'autres me rejoindront sûrement) que mes connaissances du domaine qui nous intéresse ici ont grandi, ainsi que mes mises sont aujourd'hui construites de manière plus raisonnée qu'au début et chaque jour on s'améliore de cette manière.



oui pour le coup je suis un petit peu surpris car je trouve que par rapport au reste des internets, ce forum est un modèle de bienveillance: les mises de BK et certaines anciennes de BLEAP leurs auraient valu le bûcher dans bien d'autres contrées. Ici ils sont tolérés. tu vois qu'on est bienveillants !!
_________________
Sauvez un poulpe. N'imprimez ce message que si nécessaire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 21/03/2017 17:52:45    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Merci de ta réponse, BLEAP.
Je te rejoins sur tes commentaires et me permettrai aussi de la critique constructive, même si je ne suis certainement pas à la hauteur encore moi-même. J'hésite d'ailleurs depuis quelques jours à commenter ta tenue camaïeux du fil QPVA.*

Mais ce n'est pas de cette critique là que je fais mention.
NB: Je n'ai pas non plus la prétention d'avoir tout lu (loin, très loin s'en faut) pour émettre un jugement opportun à ce sujet.

Le fil "Que ne portez-vous pas aujourd'hui" et quelques posts de-ci, de-là, même si hilarants et sans doute nécessaires, ont de mon humble point de vue la critique de l'autre, du non-sartorialiste ou de la mode trop facile ou prompte. Il va de soit que la critique au sein des membres est bénéfique, que celle de quelques paons du Pitti Uomo est salvatrice pour ne pas dire incontournable et même qu'une manche peut réellement être trop longue, une chaussure mal proportionnée ou un col mal fini, ce aussi sur un Mister Elégant 2017. Mais je suis d'avis que la "mode" ou le "chic" vont de pair et qu'on oublie parfois trop vite qu'un vêtement a été retenu dans l'histoire du vestiaire après avoir été vu initialement comme une hérésie ou un choc.

Je ris également des chaussettes avec sandales, des noeuds de cravate parfois immondes, des proportions malhabiles d'un papillon ou de nouveautés du type dress down (ou comment porter un smoking avec les manches retroussées, un t-shirt grunge et des basket). Je pense que cela ne mérite toutefois pas de mention particulière et que l'élégance est aussi de savoir se situer sans hiérarchiser avec ostentation. La cible serait plutôt l'amélioration par le haut et non la moquerie gratuite du bas.

Je n'aime par exemple guère les chemises à double-col et multiples boutons (carrés ou non). Mais je suis aussi d'avis que leur existence n'est pas totalement usurpée et qu'elle va laisser une trace, peut-être infime mais présente toutefois, dans l'histoire du vêtement masculin. Cette innovation ré-affirme certains codes plus anciens et les renforce, leur donnant plus de légitimité encore. Tout ne peut être réussite mais tout ce qui n'est pas réussite, n'est pas forcément catastrophe.

Ne faisons pas deux poids deux mesures; il est des vêtements ou des habitudes qui avaient la classe dans les années 20 à 60, sans forcément couvrir cette quarantaine, et qui ont disparu (de nombreuses formes de pantalon, par exemple). Certains de ces derniers semblent toujours être appréciés ici, au moins en théorie, car je doute qu'on ne s'y frotte.
Il y a par ailleurs une vision d'un âge d'or qui n'est pas forcément une réalité. Oui, les artisants travaillaient pour le commun des mortels et le tout artisanal était même une évidente obligation, l'industrialisation comportant encore des manques, mais cela ne signifie pas que tout le monde était réellement élégant, ni que tous pouvaient s'offrir le luxe du bain quotidien, des parfums, des multiples couvre-chef, des chaussures du dimanche, de la compréhension de la taille du revers et j'en passe.

Par ces propos, j'enfonce des portes ouvertes, j'en ai bien conscience.
Par mon message précédent et ce dernier, je jette peut-être aussi un pavé dans la mare. Je m'auto-excluerai sans qu'on me le demande si je savais que de l'écrire était vain. Vous le savez, c'est une évidence, l'élégance n'est pas que vestimentaire. Ne nous moquons donc pas du moins bien habillé pour justifier le mieux habillé que nous représentons.

Mais cela est un vaste sujet, épineux sans doute, qui mérite peut-être que mes élucubrations passent de l'écrit au dit. A l'occasion, si celle-ci m'est toujours accordée.


* Je trouve que ta tenue est réussie. L'exercice du camaïeux est des plus difficiles.
Sans doute que la photo tue la nuance de couleur et de texture entre veste et cravate. Mais dans le doute, personnellement, j'aurai choisi une cravate non complètement unie, peut-être avec un motif virant vers les bleus clairs et les blancs, dans le même tissu, et pris en conséquence une pochette bleu marine a polka dots blancs assez gros ou, plus simplement, un ton de bleu plus foncé pour la cravate de sorte à conférer à la pochette, magnifique, sa touche d'originalité sur un thème assez conservateur.
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 21/03/2017 17:56:34    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Je ne connais pas la concurrence. Et si le "mal" y règne, bienheureux suis-je d'avoir tapé à cette porte-ci!
Pas de malveillance dans mes propos. Oh non, croyez le bien.

L'élégance à tout prix; j'aurai mieux fait de me la fermer. Embarassed

Amitiés,

Démodé
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
bienluienapris
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 9 074
Localisation: geneve

MessagePosté le: 21/03/2017 18:05:55    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Merci Démodé pour la clarification, cela prends du coup tout son sens et nous sommes en donc tout à fait en accord. Il me semble d'ailleurs que Blode Kuh s'était fendu d'un petit coup de gueule au sujet du ton du "que ne portez vous pas..." qui allait en ce sens.

En ce qui concerne cet "âge d'or", tu as entièrement raison, cette vision vient principalement d'Hollywood (Grant, Cooper, Astaire, Niven, Gable et consorts) qui était formidablement bien habillé et dont il reste beaucoup d'image, ce qui a pour conséquence de rester comme une période faste dans la vision commune de cette époque. Il faut toutefois avouer, que si les vêtements du commun des mortelles de cette époque, n'étaient pas toujours d'excellente qualité, ils savaient néanmoins les porter avec allure, et un couvre-chef, même de qualité moindre peut toujours donner une prestance importante (ce n'est qu'un exemple).

Je te remercie pour le commentaire sur la tenue en camaieu, et je pense que tu as raison, un motif aurait permis à la cravate de mieux se détacher.
_________________
Seul les vrais savent
Revenir en haut
Démodé
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 28
Localisation: Rolle, Suisse

MessagePosté le: 21/03/2017 18:35:59    Sujet du message: Preview de présentation Répondre en citant

Merci pour ton message.
Oui, l'image véhiculée est trompeuse et ce n'est sans doute pas seule celle transmise par Hollywood qu'il faut montrer du doigt. On trouve plus facilement des images convenables que des images ratées. Comme nos enfants ne trouveront très probablement que beaucoup moins d'images de nous grimaçants que souriant et beaux dans nos albums ou sur nos disques durs.

Selon des principes masculins partagés entre nous, on peut suggérer que le niveau général était plus haut mais rien n'est moins certain. L'éternelle affaire des gouts et des couleurs.
C'est aussi l'histoire de la vidéo Youtube qui te permet de découvrir le son d'une installation hifi à >10k CHF (grâce à tes hauts-parleur de téléphone portable) ou de la pub d'un écran de télévision innovant et de qualité supérieur que tu visionnes sur ton vieux poste pourri. Il y a toujours une perte d'objectivité quand ça passe par un intermédiaire, une lentille.

Comme le dit ma signature, "la mode c'est ce qui se démode" et si tout le monde ne partage plus nos opinions aujourd'hui, c'est justement parce que ce style que l'on dit intemporel ne l'est sans doute pas, ..ou plus. Il est historique et a su se confronter à toutes les époques mais rien ne permet de garantir qu'il survivra encore longtemps. Nous vivons à l'heure du "post-tout", (post-religion, post-communauté, post-idéaux, post-it, post-famille, post-ma mère et post-caetera) où plus rien n'a de valeur puisque tout a la même valeur dans l'opinion publique. Et les media ou les marques qui s'efforcent de le confirmer à répétition.

A quoi bon le style vestimentaire intemporel pourrait survivre d'ailleurs? Je répondrai: à rien.
Mais cela ne lui ôte rien (!!) et ce n'est pas parce que "ça ne change rien" de se marier qu'il ne faut plus se marier. Au contraire! L'engagement n'en est que plus beau et sincère.

C'est une forme de respect de l'homme, du travail et des produits bien faits que de faire ces choix, nos choix (plus les vôtres que les miens à l'heure actuelle). Il faut, en leur nom, à mon humble avis, persévérer. Ne serait-ce que pour les valeurs que nous y mettons. Parce que oui, tout n'a pas la même valeur.
_________________
La mode, c'est ce qui se démode ..mais mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 28/03/2017 00:22:43    Sujet du message: Preview de présentation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> La vie du site -> Présentation des membres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com