Depiedencap Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   ProfilProfil   S’enregistrerS’enregistrer 
   ConnexionConnexion 
 Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés 



 De pied en cap, le forum des passionnés... 
Bienvenue sur notre forum, Invité Okay
Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> Bavardages -> Le Comptoir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Isotrope
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 1 628
Localisation: Annecy/Genève

MessagePosté le: 30/03/2016 14:00:01    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Je me suis souvent demandé quels étaient les obstacles qui nous empêchaient de nous adresser à un artisan pour acheter un costume, une chemise ou des souliers sur mesure. Il me semble que la plupart de ces obstacles sont d'ordre psychologique. Et, malheureusement, c'est précisément ce type d'obstacles qu'il est le plus difficile de dépasser pour les consommateurs que nous sommes. Voici quelques obstacles auxquels je pense.

C'est trop cher

Le prix est certainement la première barrière psychologique. Effectivement, un costume ou une paire de souliers à 2000€, c'est cher. Mais, bien évidemment, ça dépend pour qui et par rapport à quoi. Pour un étudiant, cela semble inatteignable. Pour quelqu'un qui débute sa carrière professionnelle, c'est un investissement non négligeable. Mais, pour un grand avocat parisien, c'est presque bon marché.

Il me semble que cela montre surtout que le consommateur a tendance à réfléchir en terme de prix à l'unité et non en terme de budget global. Celui qui choisit de ne s'acheter qu'un costume chez un tailleur dans une année peut dépenser autant qu'un autre qui choisit de s'offrir deux costumes en demi-mesure, ou trois costumes chez Hackett. Mais, au final, il y a un prix plafond pour chaque catégorie de consommateur, un prix au-delà duquel le consommateur trouve que c'est trop cher, et les marques le connaissent très bien ce prix-là. La plupart des artisans, par contre, sont sur une toute autre logique et proposent un prix juste et non pas le prix que les consommateurs sont prêts à payer.

La qualité

Une autre barrière est notre perception de la qualité. Je parle ici de mon expérience personnelle ici. En effet, j'ai toujours été frappé par la difficulté d'apprécier un travail artisanal lorsque l'on est habitué aux finitions industrielles. Ces dernières semblent toujours très propres alors qu'un travail artisanal semblera souvent plein de "défauts". Le travail à la main requiert un oeil habitué et cela prend du temps.

Le rapport au vendeur

Les artisans ne sont pas des commerçants, et ça se voit. Pour nous qui sommes si préoccupés par notre image, il est souvent plus agréables de se faire vendre un costume par un bon vendeur, plutôt que d'expliquer ce que l'on veut à un tailleur placide ou un bottier bougon. Un artisan doit être en grande partie guidé par son client, ce qui n'est pas si simple que cela pour un consommateur qui ne sait pas exactement ce qu'il veut. Tandis qu'un vendeur expérimenté saura guider son client... vers ce qu'il a à vendre. Sur ce forum, nous sommes insensibles aux mauvais vendeurs, mais le sommes-nous aux bons?

L'essayage

Une autre barrière est le fait que chez un artisan qui propose de la mesure, on ne voit pas le produit acheté avant qu'il ne soit fini. Du coup, il est difficile de se faire une idée précise du résultat final. Et prendre des risques n'est pas du goût de tout les consommateurs, loin s'en faut. Par contre, aller dans un magasin qui propose du PAP permet d'essayer tous les produits et de juger sur pièce avant d'acheter. C'est rassurant, même si cela n'empêche en rien les erreurs et les regrets...

On peut certainement trouver de nombreux autres freins qui nous empêchent de nous adresser à des artisans. Ce qui me frappe, c'est que tous les freins auxquels je pense montrent à quel point nous sommes conditionnés en tant que consommateurs et à quel point également il est difficile de se libérer de tous ces a priori et schémas de consommation.

J'essaie pourtant de m'en défaire autant que je le peux. Le pas le plus important que j'ai réussi à faire ces dernières années, c'est de sortir de la logique de l'achat compulsif et de l'appel envoûtant des soldes. Le deuxième pas que j'essaie de franchir en ce moment est de réfléchir en terme de budget annuel en définissant longtemps à l'avance les besoins qui sont les miens. Tout cela n'est pas simple, mais je suis persuadé que cela paye au final. Mais la patience est aussi une des qualités qui manque le plus aux consommateurs d'aujourd'hui...
_________________
"A quoi servirait-il d'avoir de l'esprit si l'on ne pouvait le faire valoir par la qualité de ses vêtements?" Adolf Loos
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/03/2016 14:00:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Blöde Kuh
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2014
Messages: 3 771
Localisation: Bruxelles, une fois

MessagePosté le: 30/03/2016 14:20:15    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Bon billet, tout ceci est effectivement vrai.

Cependant, j'ajoute un autre point : la livraison. Aujourd'hui, il est psychologiquement difficile d'acheter une pièce, de la payer et d'attendre plusieurs mois. Sans le savoir, l'ère de la consommation de masse (en masse par les masses), achat signifie propriété immédiate. Il ne faut pas perdre de vue que si le PAP nous séduit tant, c'est parce que si nous avons besoin de quelque chose, un code de CB plus tard nous l'avons. L'attente est devenue quelque chose d'inhabituel.
_________________
Seuls les vrais savent
Revenir en haut
LupinNocturne
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2015
Messages: 1 634

MessagePosté le: 30/03/2016 14:29:47    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Blöde Kuh a écrit:
Bon billet, tout ceci est effectivement vrai.

Cependant, j'ajoute un autre point : la livraison. Aujourd'hui, il est psychologiquement difficile d'acheter une pièce, de la payer et d'attendre plusieurs mois. Sans le savoir, l'ère de la consommation de masse (en masse par les masses), achat signifie propriété immédiate. Il ne faut pas perdre de vue que si le PAP nous séduit tant, c'est parce que si nous avons besoin de quelque chose, un code de CB plus tard nous l'avons. L'attente est devenue quelque chose d'inhabituel.

Je plussoye!
_________________
"Il faut être et rester optimiste." ThomasBXL 22/03/2016 11:56:57
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram. My instagram.
Revenir en haut
BARDAMU
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2010
Messages: 2 196
Localisation: LYON

MessagePosté le: 30/03/2016 14:32:09    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Beaucoup de propos justes Iso
J'ajouterai la disponibilité des artisans. Combien de préfectures en France comptent encore un artisan tailleur ?
_________________
‎"La plupart des gens ne meurent qu'au dernier moment ; d'autres commencent et s'y prennent 20 ans d'avance et parfois davantage. Ce sont les malheureux de la terre."
Voyage au bout de la nuit - Louis Ferdinand CELINE Seuls les vrais savent...
Revenir en haut
mikhael
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 2 001
Localisation: Paris

MessagePosté le: 30/03/2016 14:38:19    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Assez d'accord avec ton "plaidoyer pour l'artisan".
Je me permettrais toutefois de faire quelques rajouts.

D'une part le prix,comme tu le dis si bien il faut tenir compte des moyens financiers du client. Et meme en tenant compte de ça il faut pouvoir sortir une telle somme d'un coup (psychologiquement).
PG dans un ancien article conseillait aux jeunes cadres en debut de carriere de prendre un credit pour s'acheter 10 costumes bespoke (chez Cifo par exemple - je taquine) plutot que de s'acheter plusieurs PAP qui ne ferait pas long feu.
Sur le principe l'idée n'est pas mauvaise toutefois le consommateur ne verra que le prix de 30.000€ qu'il est sur de depenser face aux 10 costumes PAP qui lui couteront 3.000€. En se disant qu'en tournant avec 10 PAP il tiendra bien 10 ans. C'est le principe de la theorie des jeux simplifié.


D'autre part un avocat d'affaires ou un chef d'entreprise si ce n'est pas le prix qui le rebute c'est à mon sens le fait qu'il souhaite acheter un vetement ou une paire de souliers reconnaissable. Sous entendu j'ai les moyens de me payer telle marque (oui celle avec le trait rouge derriere le talon par exemple, ou le costume Plooks,...). Ils achetent aussi une image que les marketteux savent vendrent. Si tu portent cette marque tu seras reconnu comme un homme qui a reussi, qui peu "pecho une tonne", etc etc. Les publicités ne font pas reference aux sportifs ou à james bond pour rien !

Aujourd'hui les acheteurs ne sont pas forcement eduqués. "Un costume sur mesure ? Bien sur je veux bien alors je voudrais le modele de telle marque mais dans ma taille" ! Savent ils affirmer leurs gouts, ont ils des gouts propres d'ailleurs et non pas imposés par les publicitaires (encore eux). Pour des souliers, un client lambda peut penser que sa taille c'est un 42 quel interet de faire faire des souliers qui coutent 2.000€ si Binsfurry vend le meme modele à 299€...


Dernier point, je ne suis pas tout à fait d'accord lorsque tu ennonces que les artisans ne sont pas des commerçants. C'etait peut etre le cas auparavant mais la nouvelle generation sait utiliser internet et les reseaux sociaux aussi bien que les grosses marques. Instagram est rempli de comptes d'artisans (certes plus etrangers que Français mais on est en retard comme toujours). Ils savent valoriser leurs produits et leur travail.

Le souci premier est que les artisans ne sont pas tous disponibles "en bas de chez nous", alors qu'une grande marque peut te vendre ton costume à 2h du matin sur son site internet et te livrer le lendemain avant 16h moyennant 25€.
C'est aussi un mal actuel, ne pas savoir attendre...


Avec l'age, je ne suis plus un consommateur fou qui veut acheter pour acheter. Comme toi je reflechis à mes besoins, que j'arbitre aussi avec mes envies (il faut bien profiter un peu).
Les soldes me permettent aussi de me faire plaisir sur un vetement ou une paire de soulier que je ne pourrais pas acheter ou qui n'est pas "necessaire" à l'instant present.

EDIT : grillé par certains :)
_________________
“Le jeune homme connait les règles, mais le vieil homme connait les exceptions” – Oliver Wendell Holmes, Sr.

Parrainage chemises Cotton Society : envoyer un mp avec nom, prénom et mail.
Revenir en haut
Esthète
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2015
Messages: 1 662

MessagePosté le: 30/03/2016 14:48:42    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Je rajouterai d'autres choses à ce très beau début d'analyse.

Voici un autre élément, qui montre le bout de son nez dans ton dernière point, Isotrope: "Une autre barrière est le fait que chez un artisan qui propose de la mesure, on ne voit pas le produit acheté avant qu'il ne soit fini. Du coup, il est difficile de se faire une idée précise du résultat final. Et prendre des risques n'est pas du goût de tout les consommateurs, loin s'en faut. Par contre, aller dans un magasin qui propose du PAP permet d'essayer tous les produits et de juger sur pièce avant d'acheter. C'est rassurant, même si cela n'empêche en rien les erreurs et les regrets... "

Pour moi, même si c'est quelque chose qui a son rôle, dans ce passage, ce n'est pas tant la possibilité d'essayer (contre l'achat d'un produit invisible et irréversible - autre chose dont on devra parler, la politique de retour et le confort lié au paiement), qui dénote une certaine méfiance envers le savoir faire de l'artisan (est-ce que le produit sera bien conforme à ce que j'ai demandé), c'est-à-dire une méfiance dans la réalisation du projet, mais un problème qui se situe au niveau même de l'élaboration du projet à mettre en œuvre.

Je m'explique.

Je pense que pour certains une barrière se situe à ce niveau, au niveau même du choix/de la décision.

Certains ont les moyens de l'achat et du risque que cela ne leur plaise pas mais se sentent inconfortables lorsqu'ils doivent assumer le résultat comme étant leur propre choix sartorial, ou même avant cela inconfortables lorsqu'ils doivent même se positionner en sartorialistes, exercer leur goût c'est-à-dire avoir un rapport au vêtement qui dépasser le cadre de "je suis dans telle profession je dois m'habiller de telle manière avec telles marques". Certaines personnes semblent en effet revendiquer leur désintérêt pour "la mode"/l'esthétique et prétendent qu'il ne vaut acheter et porter le vêtement uniquement par rituel ou "contrainte" professionnelle, sociale, etc. et que ce serait là sa seule et véritable nature.

Certains ont quant à eux les moyens de l'achat mais pas du risque que cela ne leur plaise pas, et même en étant alors dans une démarche de mise en exposition esthétique de soi lors de leur achat, c'est-à-dire en ayant franchi ce premier cap, il y a encore le cap du "Suis-je bien certain qu'est ce que je veux?". C'est là plus la prise de conscience d'un défaut de connaissance, expertise et expérience, c'est-à-dire la marque d'un goût qui s'est éveillé mais qui hésite, plutôt qu'une aversion à la démarche même de s'intéresser à sa propre image.

Dans ce second cas, le problème de la décision se décline en prise de conscience par l'acheteur de sa propre ignorance en tant que sartorialiste (ce que l'acheteur ne se conçoit pas être dans la première déclinaison du problème de la décision).

La question n'est pas tant, alors, "Est-ce que le produit sera bien conforme à ce dont on a décidé?" (problème de l'essayage, de la possibilité de "contrôler" ce que l'on va acheter, tant au niveau de la qualité que de la coupe, qui correspondent pourtant à deux qualités essentielles du tailleur: sa capacité à proposer de bon matériaux et montages, et à bien prendre les mesures et les retransmettre dans le vêtement), mais "Est-ce que ce dont on a décidé est bien ce qui va me plaire?".

Le travail artisanal est cher (pour la plupart des personnes, par rapport à leurs revenus) mais on a ce qu'on veut et au juste prix (par rapport à la qualité du produit et du travail de l'artisan). Or le problème pour la plupart des gens qui cherchent à franchir le cap, c'est qu'ils ne veulent pas vouloir ou ne savent pas ce qu'ils veulent.

Pour les premiers, acheter est un acte de consommation qui doit prendre le moins de temps possible sur leur activité principale (car s'habiller est vécu comme une sous-activité). Il faut donc viser le PaP, comme lorsque cuisiner est vécu comme une perte de temps et que l'on préfère acheter une barquette à réchauffer au micro-onde.
Pour les seconds, ils ne se sentent pas encore prêt à assumer un projet sur mesure et le PaP permet à moindre coût de découvrir les matières, coupes, finitions, couleurs qui vont permettre de construire son goût et de justifier la démarche d'un projet sur mesure. Il ne s'agit pas tant de pouvoir minimiser les frais du risque (c'est moins cher de se rater en PaP) mais de même avoir quelque chose à vouloir et à demander à l'artisan.
Acheter moins cher, et de moindre qualité, permet d'apprendre à connaître son propre goût et la nature des matériaux, des coupes, etc.
_________________
Seuls les vrais savent.
Revenir en haut
LupinNocturne
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2015
Messages: 1 634

MessagePosté le: 30/03/2016 14:54:55    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Esthète a écrit:

Acheter moins cher, et de moindre qualité, permet d'apprendre à connaître son propre goût et la nature des matériaux, des coupes, etc.

Et ça, c'est souvent après la prise de conscience dont tu parles. En bref toutes les populations ne peuvent se permettre de faire dans la grande mesure, car ils ne savent même pas ce qu'ils veulent. Il faut donc un certain temps, et il y a des abandons en cours de route.
_________________
"Il faut être et rester optimiste." ThomasBXL 22/03/2016 11:56:57
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram. My instagram.
Revenir en haut
vabon
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 2 726
Localisation: Italie

MessagePosté le: 30/03/2016 14:57:40    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Réflexion très intéressante, Iso, et je rejoins complètement toutes tes conclusions.
En développant un peu les commentaires d'Esthète, j'ajoute que le budget de l'artisan étant toujours élevé pour le commun des mortels, un des facteurs bloquants est l'incertitude sur le résultat final:
Que se passe t il si je ne suis pas content de la qualité du travail?
Ai-je les connaissances pour estimer cette qualité?
Ai-je les connaissances pour etre clair dans mes choix et bien communiquer à l'artisan mes souhaits?

Meme après tout le temps passé sur ce forum, je conçois encore le recours à l'artisan comme un choix osé et donc difficile, ce qui ne le rend pas moins fascinant!
_________________
'Trions le bon grain de l'e-vrai' (librement adapté de Mistral, 9 février 2016)
' Solo i veri sanno' Mais il faudra m'expliquer
Revenir en haut
LupinNocturne
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2015
Messages: 1 634

MessagePosté le: 30/03/2016 15:01:53    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

vabon a écrit:
Réflexion très intéressante, Iso, et je rejoins complètement toutes tes conclusions.
En développant un peu les commentaires d'Esthète, j'ajoute que le budget de l'artisan étant toujours élevé pour le commun des mortels, un des facteurs bloquants est l'incertitude sur le résultat final:
Que se passe t il si je ne suis pas content de la qualité du travail?
Ai-je les connaissances pour estimer cette qualité?
Ai-je les connaissances pour être clair dans mes choix et bien communiquer à l'artisan mes souhaits?

Même après tout le temps passé sur ce forum, je conçois encore le recours à l'artisan comme un choix osé et donc difficile, ce qui ne le rend pas moins fascinant!

C'est pour ça que rendre visite à un artisan, c'est principalement une affaire de connaisseurs qui ont souvent de l'age. Personnellement si j'avais les moyens (que je n'ai pas car je suis jeune etudiant) je franchirais le pas, mais uniquement grâce à une éducation rapide via ce forum que tout le monde ne connait pas.
_________________
"Il faut être et rester optimiste." ThomasBXL 22/03/2016 11:56:57
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram. My instagram.
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 149
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 30/03/2016 15:54:18    Sujet du message: Re: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Isotrope a écrit:
Ces dernières semblent toujours très propres alors qu'un travail artisanal semblera souvent plein de "défauts".

La régularité du travail, plus liée au travail mécanisé que manuel, est un sujet en soi. Je distingue la régularité liée à la technique utilisée de la régularité de tel ou tel artisan, et, je dois dire que je n'apprécie pas du tout les irrégularités sur-ajoutées, par rapport à ce que le savoir faire permet, pour faire plus artisanal !!!

Isotrope a écrit:
Pour nous qui sommes si préoccupés par notre image,

Non, à chacun ses motivations ! Je ne me plie même pas toujours aux rituels liés aux vêtements... alors mon image n'est pas ma pré-occupation numéro 1.

Isotrope a écrit:
il est souvent plus agréables de se faire vendre un costume par un bon vendeur, plutôt que d'expliquer ce que l'on veut à un tailleur placide ou un bottier bougon.

Je fais d'instinct la distinction entre placide qui capte ma demande et placide par incompétence, donc placide peut me convenir. Quant à bougon... s'il me pousse à préciser ma demande ainsi, c'est OK, en revanche, s'il discute mes choix sans motifs solides...

Isotrope a écrit:
Par contre, aller dans un magasin qui propose du PAP permet d'essayer tous les produits et de juger sur pièce avant d'acheter.

Cette remarque rejoint la difficulté d'appréciation de la qualité, vue sous un autre angle...

Isotrope a écrit:
[...] montrent à quel point nous sommes conditionnés en tant que consommateurs et à quel point également il est difficile de se libérer de tous ces a priori et schémas de consommation.

Plus globalement, le mode de vie le plus courant tant à s'imposer, comme une fausse facilité ou un choix par défaut.
Revenir en haut
Zerkis
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2012
Messages: 485
Localisation: Geneve

MessagePosté le: 30/03/2016 16:11:58    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Une réalité est que notre vie est beaucoup plus instable que celle de nos parents.
De cette instabilité, des nouveaux besoins sont issus, à commencer par la notion de temps, mais aussi la notion d'agilité.

Je ne sais pas vous mais pour ma part sur les 10 dernières années j'ai changé plusieurs fois de job, de pays, de business. Tous ces changements induisent des besoins différents.
Pour couronner le tout, ma morphologie a également changé, et pas qu'un peu.

Tout cela pour dire quoi?
Si j'avais dépensé 3000€ dans un costume ou une paire de Devos, il y a 10 ans, il est probable que ce ne soit pas adapté à mon corps aujourd'hui.
Or 3000€ pour moi il y a 10 ans c'était beaucoup d'argent: cela ressemble à un autogoal financier.
Je passe les blagues du style: une brulure de cigarette et bye bye la veste etc...

Entre temps il fallait quand meme ne pas sortir à poil :)
Se constituer une garde robe que l'on peut remplacer à un cout acceptable est ok, si le cout est inacceptable, alors c'est vraiment compliqué.

Une fois qu'on a atteint un certain niveau de connaissance, et de moyen financier (car aller voir un artisan représente un coût, investissement pour certains), se pose ensuite la question de rationaliser la consommation.
La dure réalité c'est que l'artisanat c'est la montée en gamme ultime, et que ce n'est pas accessible pour le commun des mortels.

Finalement la question est surtout le mode de consommation en fonction de ses moyens...
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 149
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 30/03/2016 16:28:49    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Zerkis a écrit:
Finalement la question est surtout le mode de consommation en fonction de ses moyens...

Non, le sujet est le vêtement en tant qu'investissement plutôt que consommable. Ce n'est pas la même chose... Notamment, exit la notion, si facilement pervertible (donc à éviter), du rapport qualité/prix dans cette approche.

Zerkis a écrit:
Se constituer une garde robe que l'on peut remplacer à un cout acceptable est ok, si le cout est inacceptable, alors c'est vraiment compliqué.

Une fois qu'on a atteint un certain niveau de connaissance, et de moyen financier (car aller voir un artisan représente un coût, investissement pour certains), se pose ensuite la question de rationaliser la consommation.
La dure réalité c'est que l'artisanat c'est la montée en gamme ultime, et que ce n'est pas accessible pour le commun des mortels.

Rationalisation, sur fond de rapport qualité/prix qui ne dit pas son nom. Je ne vois pas pourquoi ma garde-robe serait homogène en prix ou en qualité ! En manière d'investissements, l'on dit qu'il faut diversifier. C'est vrai aussi pour les vêtements en tant qu'investissements.

Zerkis a écrit:
Si j'avais dépensé 3000€ dans un costume ou une paire de Devos, il y a 10 ans, il est probable que ce ne soit pas adapté à mon corps aujourd'hui.

Bonne remarque pour un costume. Pour une paire de souliers, peut-être pour certains. Pour ma part, je n'ai pas les papattes plus charnues aujourd'hui qu'hier. Smile
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 817
Localisation: GE

MessagePosté le: 30/03/2016 16:55:38    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Je me contenterais de résumer en disant que la société évolue vers les services au détriment de la valeur humaine bof
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 149
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 30/03/2016 17:05:40    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

LeNab a écrit:
Je me contenterais de résumer en disant que la société évolue vers les services au détriment de la valeur humaine bof

Pour les services aussi, selon le compte en banque...

Quant à opposer travail artisanal et travail industriel, je ne vois pas l'intérêt. Ce sont les excès de l'industrialisation (disons le vite fait mal fait) comme les excès de l'artisanat (disons le bricolage) qu'il faut éviter.
Revenir en haut
Blöde Kuh
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2014
Messages: 3 771
Localisation: Bruxelles, une fois

MessagePosté le: 30/03/2016 18:16:42    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

gros chat a écrit:
Ce sont les excès de l'industrialisation (disons le vite fait mal fait) comme les excès de l'artisanat (disons le bricolage) qu'il faut éviter.


Une remarque d'un bon sens rare Okay
_________________
Seuls les vrais savent
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 817
Localisation: GE

MessagePosté le: 30/03/2016 18:24:32    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Blöde Kuh a écrit:
gros chat a écrit:
Ce sont les excès de l'industrialisation (disons le vite fait mal fait) comme les excès de l'artisanat (disons le bricolage) qu'il faut éviter.


Une remarque d'un bon sens rare Okay


Je plussoye!

Je me permettrais de rajouter une petite touche d'idéalisme (je sais il fait soleil et les montagnes sont blanches Very Happy ) en disant que si tout le monde d'un bout à l'autre de la micro à la macro chaîne de production ainsi que le consommateur commençait par se respecter soi-même et les autres on diminuerait (peut-être) une partie de ces "excès"
Revenir en haut
masterkun
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2016
Messages: 112
Localisation: Hauts de Seine

MessagePosté le: 31/03/2016 07:58:26    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Je rajouterais que la recherche d'élégance est aussi secondaire pour pas mal de personnes.
Il suffit d'observer les cadres qui arpentent le parvis de la défense...

Proportion d'élégants? 10%? et encore je suis sympa!

Je vois simplement à mon travail. C'est mal vu de ne pas être en costume, avec le risque d'être catalogué (surtout par les personnes de niveau COMEX dont la moyenne d'âge est 50+). Pour autant, nombre d'entre eux sont sapés comme des as de pique, avec la veste très ample, des chemises bas de gamme, chaussures mal entretenues, etc. Pourtant, ce sont des personnes qui gagnent plus de 150kE annuels! (et encore je parle que de leur salaire fixe)

Je pense que l'émergence du prêt à porter, sous toutes ses formes de vente (Internet, ventes privées, retail classique, etc.) avec son côté immédiat et ses prix cassés viennent rejoindre une époque de consommable "jetable".

L'artisanat est donc forcément marginalisé. Je le vois par exemple pour les cordonniers qui étaient très nombreux auparavant et dont le nombre s'est considérablement réduit à part dans certaines villes plus "fortunées".

alors que dire du tailleur de quartier? déjà que le client standard ne fait plus que les retouches strictement minimales (ourlet), sans ajuster le cintrage, longueur ou les manches? c'est devenu clairement un marché de niche.

Un de mes collègues de 10 ans mon aîné (et qui gagne bien plus que moi) m'a dit récemment: ok pour investir dans du PAP correct, mais pourquoi payer plus? pour reprendre ses mots: "il ne faut avoir rien de mieux à faire de son argent pour dépenser autant dans les fringues et chaussures". résultat, il achète des trucs chez Sandro et autre PAP du genre en vente privée... et il est déjà plus élégant que la moyenne locale!

Avec tout le respect que je porte à Hugo Jacomet, je pense que c'est complètement à côté de la plaque de dire "prends toi 10 costumes sur mesure avec un crédit" à tout jeune cadre qui démarre. Aujourd'hui, en démarrant, le jeune cadre a plutôt tendance à essayer de se trouver un logement décent pour ne pas vivre dans une boîte à chaussures (je me rappelle mon propre cas 15 ans en arrière) plutôt que s'endetter pour un costume.

Je pense au contraire que cette recherche d'élégance doit être progressive avec une montée en gamme progressive, s'affiner avec le temps et qu'essayer de démontrer par un argument financier sur le long terme n'est pas de très bonne foi.

La raison principale reste avant tout de vouloir être élégant. L'élément financier (sous réserve de ne pas l'abîmer ni beaucoup varier en poids) est effectivement adouci car ce sont des articles de qualité qui durent plus longtemps mais cela ne peut en aucun cas êtrel'argument principal. dans cette idée, si le jeune cadre qui démarre ET qui veut être élégant, il y a à mon avis d'autres circuits pertinents et moins chers comme la seconde main (vestiaire du renard par exemple). Il suffit de voir les perles dénichées par BK pour s'en convaincre!

ensuite c'est aussi une question d'éducation. je me doute que si des enfants sont initiés par leur parents à une certaine élégance en affûtant leur oeil dès le plus jeune âge, il y a fort à parier qu'ils continuent plus tard.

Aller chez un artisan avec qui on crée une relation sur le long terme, fait partie du plaisir dans cette "quête".

Pour autant, nous sommes par défaut assommés par le marketing aujourd'hui qui nous dicte ce qui est "élégant" à coup de marques qui en abusent (ex: The Kooples & autres comptoir des cotonnier, desigual, calvin klein, etc.) et je rejoins ce qui a été dit: c'est un marqueur social de dire "j'ai cette marque donc j'ai de l'oseille"... même si au fond c'est 1000 fois moins qualitatif que ce que déniche BK pour moins de 15 euros.


Dernière édition par masterkun le 31/03/2016 10:52:32; édité 1 fois
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 149
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 31/03/2016 09:40:35    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

LeNab a écrit:
Je me permettrais de rajouter une petite touche d'idéalisme (je sais il fait soleil et les montagnes sont blanches Very Happy ) en disant que si tout le monde d'un bout à l'autre de la micro à la macro chaîne de production ainsi que le consommateur commençait par se respecter soi-même et les autres on diminuerait (peut-être) une partie de ces "excès"

Le respect de soi-même et des autres est un, voire le, thème central dans un monde féodal, et par extension pour les aspects féodaux de notre société. Ce n'est qu'un aspect. Dans une grande structure ("macro-chaîne"), il n'y a pas beaucoup de place pour cet aspect.

Ce qui est le plus améliorable aujourd'hui est la transparence, aspect tout autre et notion plus récente.
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 149
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 31/03/2016 09:55:20    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Pourquoi n'ai-je pas une paire de souliers sur mesure ? Une raison est que j'anticipe une grande différence de confort, rendant toutes mes (autres) paires bonnes à remiser !

(Quant au prix, il faut reconnaître qu'en faisant attention par ailleurs, c'était faisable pour une paire).
Revenir en haut
Corto_M
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 7 450
Localisation: Issy Les Moulineaux

MessagePosté le: 03/04/2016 10:51:54    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

gros chat a écrit:
(...) les excès de l'artisanat (disons le bricolage) qu'il faut éviter.


pour moi, le principal excès de l'artisanat, c'est le je-m-en-foutisme sur le respect des délais.
Oui, j'ai bien dit "je m'en fout"-isme.

C'est quand même pas compliqué, quand on passe commande, disons, au hasard, d'une chemise Mr. Green , alors qu'on n'a pas grossi, que les "options" sont exactement les mêmes que la précédente (donc que tout sera fait en une fois sans essayage intermédiaire en réutilisant le patron de la commande précédente), que le tissu est en stock, d'annoncer au client un délai tenable.
Peut m'importe qu'on me dise, fin juin, que ma chemise sera prête en octobre ou en décembre, mais quand on me dit "octobre", j'en ai marre de devoir traduire par "décembre".

Et pour revenir au post initial, je suis entièrement d'accord qu'aujourd'hui, les artisans (dans nos secteurs de préoccupation) sont devenus de très mauvais vendeurs.
Avant la généralisation du prêt à porter, quand un homme poussait la porte d'un tailleur pour commander un costume, il n'avait pas nécessairement besoin d'avoir lu le Roetzel de l'époque pour finaliser sa commande (et, ne me rétorquez pas qu'à l'époque, ça s'apprenait de père en fis, etc. Des personnes d'éducation modeste qui réussissait financièrement dans la vie, il y en a toujours eu). Le tailleur savait gérer une personne poussant la porte en disant "je veux un costume gris !".
Aujourd'hui, l'artisan doit savoir :
- être à l'écoute de celui qui sait ce qu'il veut dans les moindres détails ;
- savoir conseiller, orienter celui qui n'a qu'une idée floue de ce qu'il veut voire décider à sa place ;
- être capable d'expliquer ce qu'un costume à 3000 € apportera de plus à son client qu'une mesure industrielle à 1000 €.
S'il n'est pas capable de faire ces 3 choses face à ses clients, Darwin se charge malheureusement de l'éliminer.
_________________
Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n'écoute, il faut toujours recommencer. André Gide.
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 817
Localisation: GE

MessagePosté le: 03/04/2016 16:52:44    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Corto_M a écrit:
Avant la généralisation du prêt à porter, quand un homme poussait la porte d'un tailleur pour commander un costume, il n'avait pas nécessairement besoin d'avoir lu le Roetzel de l'époque pour finaliser sa commande (et, ne me rétorquez pas qu'à l'époque, ça s'apprenait de père en fis, etc. Des personnes d'éducation modeste qui réussissait financièrement dans la vie, il y en a toujours eu). Le tailleur savait gérer une personne poussant la porte en disant "je veux un costume gris !".
Aujourd'hui, l'artisan doit savoir :
- être à l'écoute de celui qui sait ce qu'il veut dans les moindres détails ;
- savoir conseiller, orienter celui qui n'a qu'une idée floue de ce qu'il veut voire décider à sa place ;
- être capable d'expliquer ce qu'un costume à 3000 € apportera de plus à son client qu'une mesure industrielle à 1000 €.
S'il n'est pas capable de faire ces 3 choses face à ses clients, Darwin se charge malheureusement de l'éliminer.


Je plussoye!

La simple loi de la jungle" rules
Revenir en haut
bienluienapris
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 8 510
Localisation: geneve

MessagePosté le: 03/04/2016 20:46:28    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Messieurs, je viens de lire passionnément ces lignes et je suis obligé de dire que je suis d'accord avec vous tous casfete
_________________
Seul les vrais savent
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 817
Localisation: GE

MessagePosté le: 03/04/2016 21:02:49    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Pourquoi Le Nab, Iso et Qad ont déjeuné avec Riccardo aujourd'hui ? morder
Revenir en haut
Qad
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2015
Messages: 315
Localisation: Genève

MessagePosté le: 03/04/2016 21:37:40    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Quelle belle rencontre!!

Aurais-je raté Isotrope, dont j'entends tellement parler!?

obsédé casfete
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 817
Localisation: GE

MessagePosté le: 03/04/2016 21:40:41    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans Répondre en citant

Qad a écrit:
Quelle belle rencontre!!

Aurais-je raté Isotrope, dont j'entends tellement parler!?

obsédé casfete


Vous vous êtes ratés à 1/4h près Cool
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 21:58:06    Sujet du message: Pourquoi nous n'achetons pas chez les artisans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> Bavardages -> Le Comptoir Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com