Depiedencap Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   ProfilProfil   S’enregistrerS’enregistrer 
   ConnexionConnexion 
 Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés 



 De pied en cap, le forum des passionnés... 
Bienvenue sur notre forum, Invité Okay
Tailleurs en disparition ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> Bavardages -> Le Comptoir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marcus Halberstam
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 447
Localisation: Paris

MessagePosté le: 05/03/2016 14:22:58    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Bonjour, je me demande si les métiers de tailleur (coupeur, culottier, apiéceur, giletier, boutonnièriste ...) sont vraiment en voie de disparition en France. Il y a bien une poignée de tailleurs prestigieux et connus à Paris (Cifonelli, Camps de Luca, Kenjiro Suzuki, Marc Di Fiore, DJay, Jo Kergoat, Rambure...) mais peut-on vraiment dire qu'ils manquent de main d’œuvre ?
Ça ne semble pas du tout être le cas en Italie et en Angleterre, alors pourquoi serait-ce le cas chez nous ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/03/2016 14:22:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 929
Localisation: GE

MessagePosté le: 05/03/2016 15:16:23    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

La législation sur l'emploi, les charges, la mauvaise comm., pas de langue étrangère parlée et j'en passe...
Revenir en haut
Isotrope
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 1 629
Localisation: Annecy/Genève

MessagePosté le: 05/03/2016 15:36:48    Sujet du message: Re: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Marcus Halberstam a écrit:
Bonjour, je me demande si les métiers de tailleur (coupeur, culottier, apiéceur, giletier, boutonnièriste ...) sont vraiment en voie de disparition en France. Il y a bien une poignée de tailleurs prestigieux et connus à Paris (Cifonelli, Camps de Luca, Kenjiro Suzuki, Marc Di Fiore, DJay, Jo Kergoat, Rambure...) mais peut-on vraiment dire qu'ils manquent de main d’œuvre ?
Ça ne semble pas du tout être le cas en Italie et en Angleterre, alors pourquoi serait-ce le cas chez nous ?


Il y a sans doute aussi une différence entre le métier et l'enseigne. Toutes les personnes formées en tant que tailleur n'ouvrent pas forcément boutique en proposant la réalisation de vêtements sur mesure. Je pense - mais je ne suis certain de rien - que beaucoup se retrouvent en effet chez les grands tailleurs, ou bien chez des grandes marques ou magasins du luxe. Le métier ne disparaît pas forcément, mais le nombre de tailleurs tenant boutiques, certainement.
_________________
"A quoi servirait-il d'avoir de l'esprit si l'on ne pouvait le faire valoir par la qualité de ses vêtements?" Adolf Loos
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 929
Localisation: GE

MessagePosté le: 05/03/2016 15:42:50    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

On peut se risquer une comparaison avec le soulier, la plupart des bottiers formés et capables finissent salariés ou indépendants à 99% cordonniers.
Revenir en haut
Marcus Halberstam
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 447
Localisation: Paris

MessagePosté le: 05/03/2016 16:30:24    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Parce que pour ma reconversion souhaitée j'hésitais entre monter un dossier pour me faire payer l'école de formation tailleur ou bien du marketing pour etre dans la vente de costume. Vous vous doutez où est mon coup de coeur  love
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 929
Localisation: GE

MessagePosté le: 05/03/2016 18:28:56    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Un choix cornélien:

baston2
Revenir en haut
Corto_M
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 7 450
Localisation: Issy Les Moulineaux

MessagePosté le: 03/04/2016 11:21:55    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Marcus Halberstam a écrit:
Parce que pour ma reconversion souhaitée j'hésitais entre monter un dossier pour me faire payer l'école de formation tailleur ou bien du marketing pour etre dans la vente de costume. Vous vous doutez où est mon coup de coeur  love


pour vendre des costumes en mesure industrielle, en utilisant à fond toutes les possibilités de la mesure industrielle, une formation de tailleur et un peu de pratique comme apiéceur est un réel plus.
_________________
Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n'écoute, il faut toujours recommencer. André Gide.
Revenir en haut
Arsène
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2010
Messages: 13
Localisation: Paris

MessagePosté le: 21/07/2016 04:26:40    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Ciao Marcus,

Le Tailleur est vraiment une espèce rigolote.

Si on considère leur évolution démographique entre 1950 et 2010, on peut l'affirmer clairement : oui, ce métier est en voie de disparition.

Vite, regardons de plus près ce que devient la progéniture du papa Tailleur...

Cas de figure n°1 : Papa Tailleur n'a pas d'enfant. Désastre!

Cas de figure n°2 : Papa Tailleur a des enfants qu'il pousse à faire autre chose parce que put**n il a trop trimé a faire un métier manuel dans notre France des grandes surfaces. Désastre!

Cas de figure n°3 : Papa Tailleur a des enfants qu'il fait revenir dans l'entreprise familiale alors qu'ils ne savent pas coudre et qui veulent des apiéceurs/culottiers pas cher. Mais c'est pas de leur faute, il ne savent pas. Désastre!

Et l'enfant de la République alors? Et bien, il n'y a plus aucune formation publique pour apprendre ce métier, et une seule formation privée, dont on peut parler Very Happy. Je comprends parfaitement s'il réfléchit à deux fois avant de passer 5-10 ans comme apprenti à se former pour finalement gagner un salaire d'ouvrier. C'est pas vraiment dans les standards de la réussite sociale de nos jours, me trompé-je?

Heureusement, il y a quelques fous qui se lancent. Il va leur falloir des clients. Des volontaires pour un costume à 3500€?

Je pourrai aussi te répondre sur la différence entre la France et l'Italie, mais là, mon insomnie commence à prendre fin...

Bonne nuit,
Arsène.
_________________
"Grands points, Grand Tailleur. Petits points, petit tailleur".
Revenir en haut
LeNab
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 18 929
Localisation: GE

MessagePosté le: 21/07/2016 10:20:15    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Joli couplet qui pourrait s'appliquer à bien d'autres activités et métiers mais qui vient juste un peu tard et qui rebat les cartes d'un jeu dont on a déjà fait 1'000 fois le tour rules
Revenir en haut
Isotrope
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 1 629
Localisation: Annecy/Genève

MessagePosté le: 21/07/2016 10:36:17    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Arsène a écrit:
Ciao Marcus,

Le Tailleur est vraiment une espèce rigolote.

Si on considère leur évolution démographique entre 1950 et 2010, on peut l'affirmer clairement : oui, ce métier est en voie de disparition.

Vite, regardons de plus près ce que devient la progéniture du papa Tailleur...

Cas de figure n°1 : Papa Tailleur n'a pas d'enfant. Désastre!

Cas de figure n°2 : Papa Tailleur a des enfants qu'il pousse à faire autre chose parce que put**n il a trop trimé a faire un métier manuel dans notre France des grandes surfaces. Désastre!

Cas de figure n°3 : Papa Tailleur a des enfants qu'il fait revenir dans l'entreprise familiale alors qu'ils ne savent pas coudre et qui veulent des apiéceurs/culottiers pas cher. Mais c'est pas de leur faute, il ne savent pas. Désastre!

Et l'enfant de la République alors? Et bien, il n'y a plus aucune formation publique pour apprendre ce métier, et une seule formation privée, dont on peut parler Very Happy. Je comprends parfaitement s'il réfléchit à deux fois avant de passer 5-10 ans comme apprenti à se former pour finalement gagner un salaire d'ouvrier. C'est pas vraiment dans les standards de la réussite sociale de nos jours, me trompé-je?

Heureusement, il y a quelques fous qui se lancent. Il va leur falloir des clients. Des volontaires pour un costume à 3500€?

Je pourrai aussi te répondre sur la différence entre la France et l'Italie, mais là, mon insomnie commence à prendre fin...

Bonne nuit,
Arsène.


Mais tout de même, s'il l'enfant d'un tailleur hérite de la boutique et de la clientèle, l'investissement de départ pour se lancer est quand même limité. Ca me paraît intéressant, non?
_________________
"A quoi servirait-il d'avoir de l'esprit si l'on ne pouvait le faire valoir par la qualité de ses vêtements?" Adolf Loos
Retrouvez DPEC sur tumblr et sur Instagram
Revenir en haut
Arsène
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2010
Messages: 13
Localisation: Paris

MessagePosté le: 21/07/2016 12:44:40    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

LeNab a écrit:
Joli couplet qui pourrait s'appliquer à bien d'autres activités et métiers mais qui vient juste un peu tard et qui rebat les cartes d'un jeu dont on a déjà fait 1'000 fois le tour rules


Pas faux, mea culpa. Embarassed Marcus a tout de même posé cette question en 2016.

Isotrope a écrit:
Mais tout de même, s'il l'enfant d'un tailleur hérite de la boutique et de la clientèle, l'investissement de départ pour se lancer est quand même limité. Ca me paraît intéressant, non?

Dans ce cas de figure, c'est la gestion des ressources humaines qui peut poser problème.
_________________
"Grands points, Grand Tailleur. Petits points, petit tailleur".
Revenir en haut
gros chat
Calcéophile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 4 152
Localisation: n'est plus sur le radiateur

MessagePosté le: 21/07/2016 13:24:34    Sujet du message: Tailleurs en disparition ? Répondre en citant

Arsène a écrit:
Dans ce cas de figure, c'est la gestion des ressources humaines qui peut poser problème.

L'artisan a vraisemblablement trop tendance à vouloir se débrouiller par lui-même dans ce domaine. Il ne lui viendrait sans doute même pas à l'idée d'avoir l'avis d'un professionnel e.g. avant un choix définitif d'embauche.

Un cordonnier près de chez moi, qui me faisait bonne impression (serviable et sérieux, timide voire fragile), avait un employé qui me faisait mauvaise impression (sans que je puisse mettre de mot sur cette impression). L'employé finit par voler le cordonnier qui le licencia ! Quelques années après, donc je suppose sans rapport avec ces déboires, le cordonnier se suicida.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 09:44:52    Sujet du message: Tailleurs en disparition ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Depiedencap Index du Forum -> Bavardages -> Le Comptoir Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com